« Tondo Artis: Fair or Unfair? »

Tondo Artis, Fair or Unfair est un film picaresque, un road-movie d’un genre nouveau dédié aux foires d’art et au monde de l’art. Le caravansérail disséquant le milieu de l’art et sa faune, consacré aux VIP’s, aux privilèges, à l’argent, aux galeries d’art. Un film sur le first call et le second choice, sur les collectionneurs, les visiteurs, les promeneurs, les imposteurs et ultimement sur nous toutes et tous.

“Regarder une même chose sous différents angles de vue, c’est toujours le début de la sagesse. Ainsi va l’œil photographique de Marin Kasimir qui, par ses grands angles, décompose tout objet et en même temps leur rend une unité forte, une cohérence inédite. Le résultat est toujours aussi impressionnant que surprenant. Qui plus est, il est beau et élégant."

François de Kerchove d’Exaerde Ambassadeur de Belgique en France

"Marin , cette œuvre qui est l’expression de ton regard pénétrant , contient tout en ne disant pas tout . Elle est là pour nous aider à avoir envie de comprendre la merveille de l’activité humaine. Avec mon admiration fidèle et sincère."

Patrick Bouchain Architecte

"Encore une oeuvre sans mode d'emploi! Encore une belle preuve d'improvisation conceptuelle kasimirienne!"

Liesbeth Le Borgne Collectionneur

"Concentré de foires d’art contemporain Tourbillon de galeristes, collectionneurs, amateurs, spéculateurs, spectateurs... Rotation d’œuvres en tout genre et à tout prix Amphithéâtre où se joue la cacophonie du monde de l’art Tondo Artis ou l’œuvre de la fin d’un monde.»

Melvina Mossé Collectionneur

"Les foires d’art attirent en effet collectionneurs, journalistes, commissaires et artistes comme des… attrape-mouches. Ils ne peuvent s’empêcher de vouloir y aller, au risque de rester collés au ruban ( … ). Tondo Artis étant un film circulaire non seulement dans sa forme mais aussi sur le fond, Marin cherchait sans cesse comment affiner le propos. Son processus créatif semblait sans fin."

Frédéric de Goldschmidt Collectionneur et producteur

"Absorbant littéralement personnages et scènes comme l'œil du cyclone - oserais-je dire dans l'héritage visuel des rotoreliefs de Duchamp? - catapultant des brides de conversations déjantées, réfutant l'unicité et l'immobilité du point de vue, ce film aussi époustouflant que virevoltant serait-il celui d'un monde désormais révolu ou du moins inaccessible pour un certain temps? On pourrait aussi le considérer comme visionnaire."

Bernard Marcelis Critique d'art (Artpress) et commissaire d'expositions.

"Cruel, mais juste! Très déstabilisant!"

Alain Séchas Artiste - Paris

"Big crush today for a video by Marin Kasimir about art fairs exhibited in Centre Wallonie Bruxelles. I loved how the artist captured the exact feeling of whirlpool and vortex so endemic to art fairs."

Anne Muraro Parisdeluxearty (Instagram)

"Le film m’a semblé tout d’abord comique, comme si le monde de l’art qui y est representé faisait rire. Puis, j’ai presque eu envie de pleurer… Quel bordel! Ce système est devenu un cirque très ennuyeux… Tu te souviens, lorsqu’on était jeune, il n’y avait pas de foires… C’est à dire, nous n’y étions pas invités …"

Bartomeu Mari Freelance Curator

"Tel un oeil et/ou le monde qui nous observe puis nous aspire en lui, qui nous envoûte dans la spirale infernale du monde des foires d’art, où se mêlent tous les excès. À travers le projet de l'artiste, les hommes, les femmes, les oeuvres sont réinventés dans un univers où tout est déformé dans une esthétique hallucinante et quasi chaotique. Un travail exceptionnel au regard de notre monde contemporain, en mouvance perpétuelle, un tourbillon dans lequel l'homme perdrait la raison."

Julie Enez Directrice créative

"Top"

Luc Saucier Avocat et collectionneur, Bruxelles/Paris

"J’aime beaucoup! Vraiment beaucoup! C’est enivrant et décalé! "

Stéphanie Pécourt Directrice au Centre Wallonie Bruxelles

"Superbe, comme d’habitude! Ne me demandez pas pourquoi, j'ai pensé à "Pour en finir avec le jugement de... d'yeux" d'Artaud (tal!) et aux "Axolotls" de Cortazar! La diffusion par le net est une très bonne idée!"

Guy Tortosa Critique d’art, Inspection à la Création au ministère de la Culture, Paris

"Super ! Les quotes/citations sont aussi très intéressantes... C'est dynamique critique et drôle et ça donne le tourni comme les foires d'art."

Carine Fol Directrice artistique de la Centrale Électrique

"Yes..."

Michel Rein Directeur de la Galerie Michel Rein

"Comme un point sans virgule. Sans point d’interrogation. Sans point d’exclamation. Un point c’est tout ! Envoûtant, sans début et sans fin, les formes et les couleurs se mêlent en toute liberté. Un point-œil sur le monde magique qui nous entoure, un regard d'artiste. Voilà comment je pourrais décrire ce que j’ai vu et expérimenté dans le Tondo, le très beau film de Marin Kasimir. "

Philippe Cazal Artiste

"Excellente idée ce "Fair or Unfair" : très cohérente par rapport à l'ensemble du travail de Marin Kasimir (expos universelles, puzzle etc), à sa forme (lady Bug et ses images ana/méta morphosiques; qui embrassent, caressent, inspirent, expirent, dansent, survolent et englobent le monde alentour et à ton "esprit"; habité par les questions de liens, de connexions espace/temps/gens...avec complexité et humour 🙂 Il s'agit ici, selon ma compréhension, d'une oeuvre convexe et concave de réflexions, d'instantanés au miroir déformant (parfois) sur les foires d'art contemporain et leurs coulisses; avec ce fil d'Ariane...bien concret grâce à l'élégance et au regard facétieux omniprésent de l'homme au chapeau blanc !!"

Martin Mairlot Collectionneur